En Inde, les exportations de café ont chuté de 16,5% lors des trois derniers mois de 2012, par rapport à la même période en 2011, a indiqué le Conseil indien du café. Elles se sont établies à 47.160 tonnes, contre 56.500 l’année précédente.
 
Depuis le début de la campagne de commercialisation, en avril dernier, la baisse est de 14%, à 210.000 tonnes. Ce repli est lié à la moindre demande dans l’Union européenne, le premier consommateur mondial de café, selon le Conseil indien du café.
 
Après plusieurs années pendant lesquelles l’Inde a beaucoup exporté, les stocks sont aujourd’hui faibles. Les autorités préfèrent donc profiter des prix relativement bas pour reconstituer des stocks.
 
L’augmentation des volumes exportés au Brésil a également fait perdre des parts de marché aux producteurs indiens. Certains pays consommateurs, qui s’étaient tournés vers l’Inde lorsque le Brésil avait réduit ses exportations, achètent de nouveau auprès du premier producteur mondial. 
L'Arabica le plus intéressant, à la fois par son nom et son goût est le Malabar moussonné AA non lavé.
 
Les consommateurs européens est très appréciée  avec ce corps particulier et ce goût enrichi quoique inhabituel produit artificiellement en exposant le café pendant six semaines aux vents de mousson humides du sud­ouest, dès mai ou juin.
 
L’Inde récolte chaque année entre 300.000 et 320.000 tonnes de café, dont environ deux tiers de robusta et un tiers d’arabica.
 
Source : http://