« Galatooma », « Merci » en oromo. C’est le premier mot qui vient à l’esprit après ce voyage au cœur d’une des zones de naissance du café arabica. En ce début du mois de février, nous avons eu la chance de nous retrouver dans la Wällägga occidentale. Cette zone, située à quelques kilomètres de la frontière du Sud Soudan offre des parcelles de forêts préservées, abritant des variétés de caféiers endémiques et une biodiversité à couper le  souffle que nous ne sommes pas prêts d’oublier. Les producteurs que nous y rencontrons travaillent pour la qualité en privilégiant des variétés locales et la transmission de savoir-faire traditionnels qui redonnent ses lettres de noblesse au terme « Terroir ».

 

Lire la suite